Journée d'étude

"Chante mon Luth..." Poésie et musique au début de la Renaissance, entre France et Italie

le 18 décembre 2017
Le lieu de rencontre entre musique et poésie dans la France de la première moitié du XVIe siècle offre aux spécialistes de littérature un point de vue particulièrement éclairant sur les textes que des musiciens tels Janequin, Attaignant, Certon, Sermisy ont mis en musique à partir de la production de Clément Marot, Charles Fontaine, Antoine Héroet, Mellin de Saint-Gelais entre autres. Ce dernier, en particulier, accorde un rôle très important aux arts musicaux : dans sa vaste production, il met souvent en scène de charmantes chanteuses et s’adresse parfois à son luth ou à sa guitare.

La journée d’études turinoise, qui a obtenu le Label scientifique UFI/UIF, entend s’insérer dans le cadre des nouvelles éditions critiques consacrées à la production de Mellin de Saint-Gelais en préparation actuellement par quelques-uns des chercheurs qui interviendront avec des communications.
Ce sera également l’occasion pour trois jeunes chercheurs (doctorants ou docteurs de recherche en cotutelle) de présenter le fruit de leurs recherches en affinant leurs capacités de communiquer et divulguer les contenus plus spécifiques auprès d’un public varié.

Programme de la journée

Localisation

Università degli Studi di Torino
Palazzo Nuovo
Auditorium per la Musica
Via Sant'Ottavio, 15
10124 Torino
Mis à jour le  13 décembre 2017